Interview

Rencontre avec Francis Azuelos, PDG de Bathroom Graffiti

22 juillet 2011

Une interview pour évoquer les débuts de la marque, son évolution et la vision de ses créateurs…

Comment est née l’aventure Bathroom ?

Tout est parti d’un voyage aux USA, d’où nous avons rapporté des petits savons en forme d’ours, de canard, de fruits et des gels douche parfumés.Nous avons aussi ramené du Canada le « crayon savon  Bathroom Graffiti » avec lequel les enfants pouvaient s’amuser dans le bain en se « crayonnant ».Ces objets nous ont donné l’envie de créer une boutique composée d’accessoires pour la salle de bain, concept qui n’existait pas du tout en France.C’est de là qu’est née notre première boutique à Neuilly. Et petit à petit, en visitant des salons, nous avons eu l’envie de vendre d’autres objets funs. L’idée était avant tout de proposer d’autres produits qui correspondaient au même style de vie. C’est comme ça que l’aventure a commencé. Les choses se sont accélérées et nous avons eu jusqu’à 10 boutiques en France.

Nous nous sommes aussi beaucoup développés aux USA. Entre 1984 et 1990, nous avions une dizaine de boutiques sur la côte Est et Ouest (à New York dans le quartier de Soho, à Los Angeles, Miami …).A l’époque, les boutiques cadeaux existaient déjà là bas mais tout cela avait un côté un peu kitsch. Nous avons réussi à nous imposer en apportant une touche européenne, plus classe.

Comment faites vous pour trouver des objets uniques, qui plairont au public ?

Nous visitons beaucoup de salons, nous voyageons dans toute l’Europe à la recherche de nouveautés.  Il faut faire confiance à son flair et être à l’affût de toutes les tendances « chics et branchées ».Et pour le reste nous avons nos petites astuces…mais cela restera secret !

Comment se passe l’élaboration des collections ?

Koukina s’occupe de la gestion des achats. Elle achète les produits qui lui plaisent et au fur et à mesure, comme les pièces d’un puzzle, un univers cohérent se forme.Chaque collection est guidée par un fil conducteur, au gré de ses visites dans les salons, elle sait quel ton elle va donner à la collection.

Qui est la cliente type de Bathroom Graffiti ?

La cliente type connaît la marque depuis longtemps. Elle achetait déjà ses cadeaux d’anniversaire chez nous il y a 20 ans. Aujourd’hui elle y emmène ses enfants qui eux aussi deviennent clients en grandissant…C’est aussi une cliente très ouverte, qui aime tout et qui adhère totalement à la marque et au concept.

Quels sont les produits que vous avez dénichés et qui sont devenus des bestsellers ?

Il y en a eu plusieurs ! Dans les années 90, nous avons eu par exemple l’ours en forme de sac à dos, ou encore une fleur très kitsch qui dansait lorsqu’on mettait de la musique… Nous avons réintroduit la trottinette en tant qu’objet tendance. Mais à l’époque, ce n’était pas tant le côté sportif écolo qui plaisait mais plus l’aspect rétro, objet ancien.

Enfin dernièrement, nous avons été à l’origine du succès des Funny Bandz en France (ces petits bracelets élastiques colorés en forme d’animaux et d’objets). C’est un produit qui vient des USA, et à l’époque cela faisait un carton là-bas.  Étant donné nos nombreux voyages Outre Atlantique, nous étions informés de ce raz de marée « Funny Bandz ». Les produits qui se vendent bien aux USA ont beaucoup de chance de marcher aussi en France, alors nous avons décidé de les vendre en boutique.

Mais ces succès sont éphémères, les grandes enseignes finissent par reprendre ces produits et ils n’ont ensuite plus rien d’original. Ils n’ont donc plus d’intérêt pour nous…

Nous pressentons un gros buzz pour les figurines Popobe. Cela fait longtemps que nous en vendons. Récemment, les stars se sont emparées du phénomène et désormais de nombreuses célébrités ont un Popobe à leur effigie comme les Black Eyed Peas, Johnny Deep, Lady Gaga…

Qu’est-ce qui définit Bathroom Graffiti ? Y a t-il une « Bathroom Graffiti touch » ?

Bathroom Graffiti, ce sont des objets tendances et précurseurs.  Ce sont des gadgets fun et des notes de couleurs et de bonne humeur à travers les produits. C’est aussi une marque qui dispose d’une très forte notoriété auprès du public : quand les clients rentrent dans une de nos boutiques, ils n’ont pas d’ a priori, ils savent qu’ils trouveront le cadeau qu’ils cherchent.

Le produit pour lequel vous avez un coup de cœur en ce moment ?

Le tee-shirt Obama de « Hype means nothing ».

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

No Comments

Leave a Reply

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com apk4phone.com tengag.com moviekillers.com